Comment se porte l'éolien Français

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par olivier le Mar 6 Avr - 11:19

Attention, je n'ai pas dit qu'il fallait mépriser les opposants.

Qu'il y ait des opposants à un projet, c'est normal, tout projet aujourd'hui en France, aussi bien soit-il sera confronté à des opposants.

Non, moi ce qui me choque c'est qu'une petite poignée de têtes pensantes pondent un argumentaire très précis pour descendre un projet éolien. Ils endoctrinent quelques personnes et celles-ci prennent pour argent comptant ces arguments très vaguement scientifiques.

Tout le monde sait très bien que le paysage est subjectif et personne n'a d'avis supérieur à celui de son voisin. Sachant cela, les opposants cherchent par tous les moyens d'autres arguments plus "
quantifiables"
de manière à appuyer leur rejet profond de la vue d'une éolienne. Et pour cela, ils se basent sur des chiffres tronquées, sur des avis de personnes loin d'être représentatives, bref, détournent des idées dans le seul but d'arriver à leur fin personnelle.
Et celle sous couvert d'une pseudo-association dite "
environnementale"
(d'ailleurs ces associations sont uniquement créer pour contrer un projet, par contre, pour proposer ou monter un autre projet, là y'a plus personne bizarrement) ou le seul environnement en question est celui qui consiste en la vue depuis son jardin et c'est tout.

La très grande majorité des gens sont pour l'éolien, c'est un fait. Et encore plus particulièrement pour ceux justement qui vivent à proximité d'un parc. Ce n'est pas la guerre civile dans le village comme dès fois on peut lire, mais malheureusement dans ces cas là, les journalistes ne vont pas s'attarder sur les 10 personnes satisfaites mais plutôt allez chercher LA personne contre qui va nous sortir tous les poncifs du genre : le bruit, le paysage, les oiseaux, etc.

C'est là où se situe le décalage entre les sondages réalisés normalement (c'est à dire suivant un panel représentatif de la population) et les "
sondages"
du net ou autres qui se contentent de compter les pour et les contre, tout en sachant que ce sont des "
sondages"
qui font l'objet de mailing intensif pour que les gens contres aillent comptabiliser leur voix, et même plusieurs fois tant qu'à faire, bref, un truc tout à fait aléatoire et qui n'a absolument aucune valeur quantitative et qualitative.

olivier
Assidu

Messages : 188
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mar 6 Avr - 11:48

Monsieur,

Je pense que nous n'appréhendons pas le problème de la même manière. La vôtre est, je dirais... Traditionnelle ! Classique ! Je dis ça avec tout le respect qui vous est dû, naturellement. Je teste, notamment ici, une nouvelle approche. Car nous ne pouvons conserver le même état d'esprit.

Nous devons penser différemment.

- Il n'est pas forcément normal qu'il y ait des opposants. Nous le considérons normal car nous nous y sommes habitués comme l'on s'habitue à un symptôme pathologique, jusqu'au jour où celui-ci nous empêche d'avancer. Regardons le symptôme et sa signification ! Ne nous en prenons pas aux autres, mais réfléchissons à la signification de ce symptôme.

- On ne peut pas reprocher à des opposants, respectables, d'élaborer un argumentaire précis : je serais scandalisé qu'il ne le soit pas ! La réponse à une opposition précise et bien bâtie est l'une des conditions de notre légitimité face au préfet.

- Les opposants endoctrinent dites-vous ? Je pense qu'ils sensibilisent, renseignent les populations sur les changements qui l'attendent. Peut-on se fier à nous seuls ? Alors que nous ne sommes pas neutres ? Nous avons été les premiers à cacher les projets, à agir de manière malhonnête. Et dans nos présentations, dans nos réunions publiques, nous continuons. Dans le sud Aveyron, un concurrent a souhaité intervenir en douce... Il fallait bien des opposants pour lever le lièvre.

-leurs chiffres sont tronqués dites vous ? Mais France Energie Eolienne, lui-même, ment ! Regardez ce que notre cher syndicat annonce : http://fee.asso.fr/vos_questions. Comment voulez-vous que l'on soit crédible ? 93% : on prend les gens pour des cons. Et qu'est ce qu'une personne représentative ? Ce n'est pas le promoteur éolien, étranger à un territoire. Je me mets à penser que le seul avis qui vaille est celui du local, parfaitement renseigné, qui va avoir son mât dans son jardin : nous intervenons tout de même sur des territoires qui ne nous appartiennent pas.

- quand nous parlons de sauver la France du péril des émissions de GEZ, est-ce que nous-mêmes ne tronquons pas la réalité ?

L'heure n'est plus à ces tentatives de discrédit malhonnêtes de nos opposants, mais à l'introspection...
...Nous avons fait assez de conneries, ne croyez-vous pas ?

Balayons devant notre porte dans les mois à venir.

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par dodjob le Mar 6 Avr - 12:55

Messieurs,
je suit se debat avec interet :-) Il est agreable de voir des argumentations posées et respectueuses.
Je voulais juste apporter mon petit grain de sel.
A mon avis le probleme reside surtout dans l'education. La subjectivité d'une observation est souvent due a l'ignorance.
On voit passer des commentaires affligeant concernant l'eolien (du petit comme du gros). Je pense que si on eduque correctement le francais moyen on reussira a se passer de cette objectivité bruyante et un peu honteuse :-/
Tout est relatif, si l'on vient a manquer d'energie les esprit changeront a l'egard de l'eolien. Nous avons une longue culture de l'atome en france, l'etat a tout fait pour transformer le francais en un esclave energetique. Tellement qu'aujourd'hui il n'est meme plus capable de discerner objectivement une energie propre d'une energie polluante.
La france est un "
modele"
de lutte anti-eolien. Il n'y a pas, a ma connaissance, de pays plus actif contre l'eolien. Je ne connais pas non plus de pays plus actifs dans le nucleaire.. Une coincidence? malheureusement non. Meme si je suis pour le nucleaire a court terme, je ne le cache pas, (puisque nous se saurions subsister sans pour l'instant) je pense qu'il faut expliquer que cela ne peut-etre qu'une solution temporaire et que continuer a promulger ce type d'energie reviens a jouer a la roulette russe... avec ses enfants.
Je ne veux en aucun cas faire tomber cette discussion dans un debat steril "
anti-nucleaire"
mais je pense qu'une grosse partie de la non acceptation est lié a notre energie nucleaire bon marché. Elle entraine un raisonnemment du type:
"
Pourquoi dois-je accepter de la "
pollution"
visuelle si jusqu'a maintenant j'ai eu de l'energie sans desagrement"

Donc meme si tous n'est pas rose dans l'eolien il y a quand meme le fond, extraire proprement de l'energie et ca, c'est beau pour TOUS LE MONDE :;
-):
Grüß,
Hadrien

dodjob
Habitué

Messages : 110
Date d'inscription : 31/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.micro-energie.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mar 6 Avr - 13:19

Bonjour,

Il y a du vrai dans ce que vous dites et il est agréable, pour une fois, de lire un commentaire qui n’oppose pas, dans leurs principes, nucléaire et éolien.

Vous apportez une explication sociologique qui retient mon attention, qui lie nucléaire et éolien. Et il n’est pas neutre que ce soit…un allemand (nous connaissons tous vos choix énergétiques !) qui fasse cette connexion.

Nous sommes au cœur d’une contradiction, en France : ce sont les émissions de GES qui commandent juridiquement le développement éolien à l’échelle communautaire. Cette obligation s’applique donc pleinement à notre pays…Mais la France a tourné sa production énergétique vers une autre pollution : les déchets radioactifs. Or, a contrario, ils ne sont pour rien, à l’origine, dans les normes et objectifs communautaires en matière d’énergie dite « propre ».

De telle sorte que, juridiquement, la France est dans l’obligation de planter des éoliennes, mais en opportunité (au regard des GES), elle est l’un des pays d’Europe qui en a le moins besoin ! Et nous, nous nous évertuons dans notre discours à transférer l’obligation juridique sur le terrain de l’opportunité… Et là apparaît le mensonge. Car localement, le principe de réalité s’applique, sans cesse rappelé : « la France n’aurait pas besoin d’éoliennes ».

A un second niveau, vient alors l’idée que si au regard des Gaz à Effet de Serre, la France n’a pas besoin d’éoliennes, au regard des déchets nucléaires, il n’en irait pas de même : certains soutiennent que l’éolien peut venir en substitution ou complément. Avec des machines de 2 MW, qui ne tournent pas 24H/24, je crois que nous nous fourvoyons une fois encore dans un autre mensonge…

Et puis, depuis le début des années 2000, de l’eau à coulé sous les ponts : même vous, allemands, ne parvenez plus à convaincre nos populations de ce que vous seriez parvenus, grâce aux éoliennes, à diminuer les émissions de GES ! Comme si ceux qui en étaient les meilleurs promoteurs il y a 10 ans illustraient le dérisoire de nos investissements… Au point que localement, dans les réunions publiques, on ne souhaite surtout plus entendre parler de l'exemple allemand ! Je dis ça avec humour et amicalement bien naturellement.

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par olivier le Mar 6 Avr - 14:08

chatbotte a écrit:
- Les opposants endoctrinent dites-vous ? Je pense qu'ils sensibilisent, renseignent les populations sur les changements qui l'attendent. Peut-on se fier à nous seuls ?

Pour moi faire peur aux gens en leur balançant des argumentaires rodés sur un bruit infernal, des pertes immobilères avérées, des troubles pathologiques, des profits pour les étrangers, etc. ce n'est pas de la "
sensibilisation"
c'est de la désinformation pure et dure.

chatbotte a écrit:Alors que nous ne sommes pas neutres ?

Certes, mais dans ce cas, pourquoi ne pas allez à la pêche aux infos du côté des véritables associations écologistes, telles que France Nature Environnement, Greenpeace, etc. Cela sera peut être moins partisan que les professionnels de l'éolien, mais cela sera nettement plus proches de leurs idées que les mensonges habituels.

chatbotte a écrit:Nous avons été les premiers à cacher les projets, à agir de manière malhonnête. Et dans nos présentations, dans nos réunions publiques, nous continuons. Dans le sud Aveyron, un concurrent a souhaité intervenir en douce... Il fallait bien des opposants pour lever le lièvre.

Ne mettez pas tous les porteurs de projet dans le même panier, il ne faut pas jeter le bébé avec l'eau du bain.
Des mauvais professionnels il y en a partout, dans n'importe quel secteur alors ne généralisons pas comme le moindre café du commerce.



Pour rebondir sur le post de dodjob, la France est un pays à part énergétiquement, malheureusement cela n'est pas encore rentré dans les mœurs que la production d'électricité n'est pas secrète et centralisé. On a pas l'habitude de voir et de sentir à quoi ressemble une unité de production, on laisse la place à une seule énergie, à un seul endroit, où les infos sont distillées très minutieusement, et où les enjeux financiers sont sans aucune comparaison avec les énergies décentralisées.

Quand au coût, la encore c'est autre débat, mais il faut pas croire que celui de l'atome est bas, bien au contraire.

Pour développer les EnR, il faut aussi une politique d'économie d'énergie, mais là encore, l'atome ne peut se permettre cette économie, pourquoi croyez vous que l'on est des tarifs heures creuses/heures pleines ? Pourquoi croyez vous que dans la plupart des logements neufs on retrouve la plupart du temps des convecteurs électriques véritables gouffres énergétiques ?

olivier
Assidu

Messages : 188
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mar 6 Avr - 15:28

Sur votre premier paragraphe :

il y a bien des gens qui souffrent effectivement du bruit des éoliennes : c’est un fait ;
les pertes immobilières sont avérées : c’est un fait ;
les profits pour les étrangers existent souvent : c’est un fait. Si les associations n’en disent mot, est-ce nous qui le ferons ?

Ensuite, votre rhétorique, lorsque vous entamez votre phrase en disant « faire peur aux gens en balançant etc. » me semble fausse : faire peur et informer sont deux choses différentes. Il se trouve, en l’occurrence, qu’une peur et une hostilité s’emparent de la population une fois celle-ci informée. Mais le but premier de l’information est juste…D’informer. Pour vous, elle ne saurait que faire peur : c’est donc que vous convenez avec moi que nous vendons des choses…Terrifiantes !
Et cela explique que des projets pullulent encore aujourd’hui dans le plus grand secret. Je pense que nous savons pertinemment que nos interventions font socialement des dégâts.

Sur votre deuxième paragraphe :

Les associations locales anti-éoliennes ne sont pas des associations écologistes : elles défendent un projet de territoire, une vision d’un territoire, une vision d’un espace de vie…Contre un projet industriel. Car, avant de faire de l’écologie, nous sommes d’abord des industriels. Et notre logique est celle d’entreprises privées (recherche du profit, donc).
Ne demandons donc pas à nos adversaires de faire dans l’écologie quand nous, en réalité, n’en faisons pas plus qu’eux !
L’environnement, l’écologie, c’est notre terrain d’action, pas notre activité : notre activité, elle, est industrielle. Les arguments que l’on nous oppose ne sauraient donc être qu’accessoirement écologistes ou environnementalistes.
J’ajoute que les associations qui luttent contre nous, me semble-t-il, savent faire appel aux données des associations écologistes quand il le faut (pensez à LPO…). Et puis, ce n’est pas à une association écologiste de faire l’avis du citoyen : il prend l’information et retient celle qu’il veut.


Sur votre troisième paragraphe :

Je généralise car je dresse un état des lieux général des pratiques, elles aussi générales, de la profession, prise en général. Or, cet état des lieux n’est pas brillant. Notez que ma démarche de remise en cause de…nos propres agissements est originale. En outre, je n’hésite pas à assumer une image que notre lobby et ses représentants ont donnés au grand public. Je ne dis pas que nous devons demander pardon à la ruralité française : nous n’en sommes pas encore là. Je dis que nous devons changer notre communication…Et surtout en amont, nos pratiques.

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par olivier le Mar 6 Avr - 15:49

chatbotte a écrit:il y a bien des gens qui souffrent effectivement du bruit des éoliennes : c’est un fait ;
les pertes immobilières sont avérées : c’est un fait ;
les profits pour les étrangers existent souvent : c’est un fait. Si les associations n’en disent mot, est-ce nous qui le ferons ?

Tout cela ne sont que des cas particuliers qui peuvent exister mais qui sont (très) loin d'être représentatifs. Avec votre discours, vous les généralisez comme si c'était avéré, or ce n'est absolument pas le cas.

Les gens qui souffrent du bruit, souffrent réellement du bruit des éoliennes on bien ces gens souffrent de maux psychologiques qui sont mis en évidence par la présence des éoliennes ?
Les pertes immobilières ? Pourquoi alors, dans les entrées de villes, à l'approche des grandes zones d'activités où pullulent les panneaux publicitaires 4x3, les centres commerciaux, les rocades, etc, pourquoi lez zones pavillonnaires de ces endroits là sont elles hors de prix ? Et pourtant l'architecture des maisons est très basique et sommaire, alors qu'il y a 20 ans auparavant c'était des villages de campagne.
Le profit pour les étrangers ? là encore un vieux ressort habituellement sorti par un certain parti politique où une certaine idée de la France et de ses habitants sont resté coincés 65 ans en arrière.

chatbotte a écrit:Mais le but premier de l’information est juste…D’informer. Pour vous, elle ne saurait que faire peur : c’est donc que vous convenez avec moi que nous vendons des choses…Terrifiantes !

On apprécie un chose que si on la connait.
Si demain, on tracte dans ma boite aux lettres sur un quelconque projet, et que dans ce prospectus il est écrit sans aucune retenue que ce projet va foutre en l'air mon cadre de vie, que des gens peu recommandables (et si possible étranger pour faire écho à un relent nauséabond) vont me ruiner etc. est-ce que vous croyez que c'est pour informer ?

Comme je le disais précédemment, il n'y a qu'à voir dans la très grande majorité des parcs éolien en France, la guerre civile annoncée n'a pas eu lieu, l'immobilier se porte pas plus mal qu'avant, le lait des vaches n'a pas tourné...[/quote]

chatbotte a écrit:Je pense que nous savons pertinemment que nos interventions font socialement des dégâts.

A la limite, le développement éolien ne fait que mettre en lumière des problèmes sociaux déjà existants.



Ensuite, votre paragraphe sur "
l'industrialisation"
est trop facile.
En partant de ce principe, tout peut être ramené à une activité industrielle, seul le sabotier qui travaille bénévolement peut être classé à part, et encore, ses outils sont souvent fabriqués et élaborés dans des usines.
Un boulanger utilise des fours perfectionnés, des farines de blé issues majoritairement de l'agriculture moderne, et vend ses produits pour en faire un profit. Et pour autant l'appelle-t-on un boulanger industriel ?

olivier
Assidu

Messages : 188
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mar 6 Avr - 16:24

Olivier,

Je vous remercie d’intervenir ainsi ! Vous m’aidez à mettre au point ce qui devrait être notre nouveau code de déontologie. En me basant sur votre mot, on pourrait insérer les principes suivants :

1) quelqu’un qui se plaint du bruit d’une éolienne n’est pas forcément un malade mental

2) quelqu’un qui fait le constat qu’il paie un petit zeste en plus sur sa facture d’électricité pour le compte d’un promoteur et d’actionnaires étrangers n’est pas forcément un membre du Front National.

C’est tout de même ce que vous sous-entendez : pour notre crédibilité, essayons de garder un débat de qualité…

3) Ne mettons pas tout sur le même plan : la campagne ne répond pas aux même lois qu’une zone périurbaine. Elle ne représente pas le même bassin d’emplois. La pression migratoire sur n’y est pas la même. Elle est même exactement inversée depuis déjà de nombreuses générations (ce qui donne la réponse à votre question).

4) Evitons, en réunion publique, de comparer une éolienne de 150 mètres de haut au sommet d’un massif forestier avec un panneau 4x3 en zone périurbaine. Ou alors précisons que c’est pour faire rire…

5) Assumons le fait que nous sommes des industriels privés qui intervenons dans l’économie du développement durable. Je persiste. Ou alors remettons l’intégralité de nos profits et dividendes aux populations locales. En outre, si votre boulanger n’est pas un industriel, c’est un artisan…Ce que nous ne sommes pas !

6) Il est vrai que les éoliennes sont sans impact sur le rythme giratoire du lait de vache. Voilà au moins un point sur lequel nous pouvons clore une réunion de débat public. Les journalistes dans la salle souligneront l’esprit de consensus. Plus sérieusement, nier tout de go l’impact social et économique de nos machines est aussi désinformant que le tract qui contredit cette affirmation.

Pour cette raison, soignons la qualité de notre discours, sans nous soucier de celui de nos opposants : être sages et mesurés dans nos propos est sans doute la meilleure manière de ne pas se voir opposer ce que nous interprétons comme des contrevérités.

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par olivier le Mar 6 Avr - 16:53

chatbotte a écrit:Pour cette raison, soignons la qualité de notre discours, sans nous soucier de celui de nos opposants : être sages et mesurés dans nos propos est sans doute la meilleure manière de ne pas se voir opposer ce que nous interprétons comme des contrevérités.

Mais je suis tout à fait d'accord avec vous !

Mais je pense juste qu'il faut différencier les opposants:
- les locaux (très nombreux) qui veulent s'informer, veulent connaître cette énergie, veulent connaître les avancées du projet, veulent connaître tous les aspects du projet : financier, énergétique, etc.
- les anti pur et dur (peu nombreux, et souvent pas du coin) qui de toute manière seront contre le projet, quel qu'il soit, sous le fallacieux prétexte de la "
concertation"
s'en foutent pas mal du type d'éolienne, de leur implantation ou des mesures compensatoires, eux ils ne veulent que descendre ce projet car il pourra être potentiellement visible depuis leur fenêtre.

Pour la 1ère catégorie citée, il faut bien évidemment apporter une attention particulière pour leur donner le plus d'info, faire des rencontres pédagogiques, etc.
Pour la 2e catégorie, il faut les ignorer, tout début de "
communication"
tournant au pugilat.

Mais force est de constater que dans les médias, la 2e catégorie est sur-représentée, car elle fait de l'audience, elle monopolise l'attention.

olivier
Assidu

Messages : 188
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mer 7 Avr - 17:45

Bonjour,

Pour continuer le débat, je vous dirai que je ne fais pas tout à fait la même analyse que vous des opposants.

Il y a une frange de la population qui est inerte, inactive, passive. A la rigueur, elle pourrait se réveiller un matin avec 36 éoliennes dans son jardin, elle accueillerait notre ouvrage avec résignation, sans s'esbaudir mais sans déprimer non plus. Nous rêverions que toute la population soit ainsi ! D'ailleurs, nous, promoteurs, sommes partis de ce présupposé : c'est ce qui fait que trop souvent, nous sommes allés prospecter dans les champs de certains, faire des repérages, sans demander son avis au propriétaire...

Il y a une minorité d'opposants, plus lucides. Qui nous affrontent avec une vivacité et une rudesse qui n'a d'égale que notre cupidité et notre envie de voir notre investissement aboutir : n'oublions jamais que la contrepartie de nos profits, c'est le coût social local de nos installations. J'ai dit plus haut que la concertation ne servait qu'à canaliser notre venin : la concertation, c'est aussi pour eux le cadre dans lequel ils nous opposent leur anti-venin, parfois fort rude !

Et puis il y a les associations nationales, ou "
l'association nationale"
, qui structure les associations locales. Elles sont là pour livrer "
le pack du parfait opposant"
, en livrant un argumentaire clé en main au local, pour la concertation.

Je ne vois pas ce qu'il y a de choquant à ce petit jeu. Chacun est dans son rôle. Mais il n'est pas normal que nos pratiques ou les produits que nous fabriquons soulèvent de telles oppositions. Et si l'éolien, dans lequel je travaille depuis un certain temps, c'était du passé ?

Et si localement, "
ils"
avaient raison ?
Avouer que le reconnaitre apaiserait bien des campagnes, non ?

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par olivier le Jeu 8 Avr - 9:57

chatbotte a écrit:en livrant un argumentaire clé en main au local, pour la concertation.

C'est là où je ne suis pas d'accord, ces fameuses têtes pensantes ne veulent pas de concertation, aucun compromis.
Ils veulent que le projet soit abandonné, c'est tout.
Même si le projet est à 36453km de la 1ère maison, même si le projet se trouve dans une zone abandonnée, etc. Ils ne veulent tout simplement pas de l'éolien en France pour des raisons énergétiques, pour eux, l'électricité en France est et doit absolument rester nucléaire, un point c'est tout.

C'est pour cette raison que le dialogue est voué à l'échec avec ces représentants, aussi peu nombreux soit-il.

Et c'est là où, voyant leur infériorité numérique flagrante, ils essayent par tous les moyens d'attirer les locaux, ceux, qui justement sont "
inertes ou passifs"
comme vous dites, en leur balançant le manuel complet pour faire peur vis-à-vis de l'éolien en jouant sur la corde sensible de l'affectif, de la pathologie, etc.

olivier
Assidu

Messages : 188
Date d'inscription : 09/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment se porte l'éolien Français

Message par gallais le Jeu 8 Avr - 17:34

Je suis tout à fait d'accord avec toi!!!

Fred

gallais
Assidu

Messages : 236
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Jeu 8 Avr - 18:25

Je ne partage pas cet avis.

1) Nos opposants, par nature, ne peuvent pas accepter de compromis : nous parlons d’un débat public, non d’une transaction publique. Dans un débat, chacun des acteurs s’affronte, non pour faire changer d’avis son adversaire, mais récupérer celui de l’auditoire spectateur.

D’ailleurs, je n’ai jamais vu un débat public qui se soit soldé par le renversement de nos propres convictions. Jamais un débat public n’est parvenu à faire de nous des opposants à nos propres projets !

Cessons donc de reprocher à nos opposants ce que nous acceptons bien volontiers en nous.

Un débat public sert simplement à positionner la population locale a priori passive. Et en conséquence de ce positionnement, à retoquer ou non notre projet.

C’est un non sens pour un opposant que de croire qu’il va nous faire changer d’avis ! C’est un non sens pour nous que de croire que nous allons le faire adhérer à notre cause.

Les opposants ont donc raison d’être comme ils sont : nous sommes parfaitement similaires !

2) Sont-ils vraiment minoritaires ? Regardez la masse financière que nous représentons. L’enjeu financier que nous représentons localement. Eux n’ont rien. Juste le souci de préserver leur qualité de vie, qu’il est vrai que nous remettons en cause. Et cela suffit à nous bouter hors de leur territoire. L’association nationale, c’est l’arrière garde des associations locales, qui sont aux premières lignes et cherchent à s’accaparer les passifs.

Or, pour eux, dans cet exercice, la tache est plus rude que pour nous.

Nous, quand la population est passive, nous passons. Nous faisons. C’est pour ça, d’ailleurs, que nous préférons agir dans le silence.

Eux, ils doivent convaincre cette population. La retourner. Faire en sorte qu'elle ne soit plus neutre. Et ils y arrivent.

La question n’est pas celle de l’infériorité ou supériorité numérique. La question est celle de la valeur….de nos valeurs mutuelles.

Eux défendent la qualité de vie, comme capital, comme patrimoine.
Elle semble avoir une valeur immense, en comparaison de notre quête première, qui est celle du profit financier.

Vous savez bien que tout le reste de notre discours n’est que baratin pour faire avaler la pilule : nous sommes des entreprises privées investies sur un terrain qui est celui du développement durable, et en conséquence, notre but est celui du profit financier. Evidemment, je n'ai jamais envoyé un de mes représentants le dire en réunion publique...

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment se porte l'éolien Français

Message par gallais le Jeu 8 Avr - 21:59

Merci Monsieur pour vos explications et votre sincérité!
Et n'oublions pas que ces investissements peuvent permettre de lutter contre le réchauffement climatique.

gallais
Assidu

Messages : 236
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Jeu 8 Avr - 22:11

Même ça c'est un mensonge que nous avons colporté...

Soyons réalistes juste 2 secondes : que voulez-vous qu'une machine de 2 MW qui tourne 1/3 du temps comme le disent si bien nos opposants change quoi que ce soit à un réchauffement planétaire, dont les chinois et indiens n'ont strictemet rien à faire, et qui est remis en cause dans son principe même chez nous qui plus est !

Puis lesdits opposants ont tôt fait de nous rappeler que lorsque nos machines ne tournent pas, ce serait une centrale.....thermique qui se mettrait en route.

Ca fait longtemps que j'évolue dans cet univers, désormais à un niveau de décision et d'influence où, finalement, le sort de l'éolien en France ne peut plus que m'indifférer : nos actionnaires, si l'éolien n'a pas d'avenir, en 3 clics iront placer leur argent ailleurs.

Si l'éolien disparaît en France, parce que après tout, économiquement, écologiquement il n'est plus défendable, ce ne sera pas un souci pour les financiers et dirigeants : ce seront les premiers à fuir !

Et la main d'oeuvre que l'on attendait dans le secteur mobilisera ses connaissances et savoir-faire dans une autre source d'énergie. A la rigueur, ce sera un souci pour les élus, pour les agriculteurs qui tablaient sur un loyer et tous les cadres qui, localement, ont répandu un discours écologiste dont nous, en haut, savons très bien qu'il est faux.

Je suis désolé d'être franc mais regardons nous en face au moins une fois, dans ce milieu. Ce que je dis est plutôt terrible...
Bonne soirée !

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par FRL le Jeu 22 Avr - 14:12

Monsieur CHABOTTE

La ficelle est tout de même un peu grosse... se faire passer pour un promoteur de l'éolien pour passer des arguments faux et pourtant repris à toutes les sauces par les anti-éoliens. Je n'en prends qu'un seul :
Une éolienne ne tourne que 30% du temps, c'est faux, archi-faux ! Les éoliennes tournent 80 % du temps, mais seulement pas à 100% de leur puissance, bien entendu. Ce qui peut être dit, c'est que l'énergie produite par une éolienne sur une durée donnée représente 30% de la puissance installée sur cette même durée. On peut l'assimiler à un rendement. A ce compte, une centrale nucléaire a un rendement de 30 % aussi, sur 100 joules produits, 70 partent en chaleur dans les fleuves ou l'atmosphère et 30 en électricité. Le rendement des meilleures turbines à gaz dépasse 60 % mais sans compter la recherche, l'extraction, le traitement, l'acheminement du gaz.

Ensuite, bien sûr les promoteurs ne sont pas des enfants de cœur et pensent investissement et rentabilité. Mais à quoi pense le propriétaire d'une maison "
près"
d'une éolienne... investissement et revente éventuelle. La différence SVP ?
Par contre on ne parle jamais des parc gérés par des associations locales où les riverains investissent. là personne ne se plaint.
Par ailleurs, quand à dire que chaque fois qu'une éolienne s'arrête une centrale thermique démarre, stop. Il faut arrêter de raconter n'importe quoi. Quand une éolienne s'arrête faute de vent, il y a toutes les chances pour qu'ailleurs une autre démarre. La France est soumise à 3 régimes de vents indépendants et les périodes sans vent sont rarissimes.

Si on veut faire la chasse au gaspillage dans les investissements d'énergie renouvelable, il vaut mieux supprimer les primes au solaire qui ne servent qu'à engraisser les installateurs :
- en solaire on vend 60 cts ce qu'EDF revend 11 !
- en solaire, on produit au maximum au milieu des jours d'été alors que les besoins sont en fin de nuit ou de journée en hiver !

Merci de ne pas faire passer la prose anti-éolienne avec un habillage pro. C'est un peu trop nauséabond.

FRL
Nouveau

Messages : 1
Date d'inscription : 22/04/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Comment se porte l'éolien Français

Message par gallais le Jeu 22 Avr - 20:49

Je suis tout à fait d'accord avec toi FRL!!!

gallais
Assidu

Messages : 236
Date d'inscription : 13/05/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par Admin le Jeu 22 Avr - 21:17

Ca sent la baston ici...

Admin
Administrateur

Messages : 6144
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Dim 25 Avr - 23:22

Bonsoir.

Non, TheWindPower, pas de "
baston"
, comme vous le dites. Sur les données que vous avancez, elles sont exactes. En fait tout dépend des sources. Mais peu importe.

Je teste ici une nouvelle approche. Je ne suis pas un "
anti-éolien"
déguisé, ainsi que vous le dites. Je lui dois trop ! Alors, évitons ce genre d'insinuation. En fait, on l'aura compris, pour moi, l'éolien pour avoir encore de l'avenir doit être intégralement repensé. Je ne songe pas à la technologie, je pense à son approche. L'approche d'un territoire, d'un gisement, d'une population, d'une administration.

Sans quoi, s'il demeure tel qu'il est aujourd'hui, il se condamne de lui-même. Et quand je dis "
s'il demeure tel qu'il est"
, je songe évidemment aux hommes qui font l'éolien, à leur état d'esprit, à leur stratégie d'intervention, d'investissement, leur regard sur les territoires et les populations. N'oublions pas l'enjeu, c'est le profit des actionnaires évidemment, mais c'est aussi l'emploi de tous nos salariés....

L'éolien a encore de l'avenir, mais avec des investisseurs d'un autre état d'esprit. Peut-être FRL s'est-il senti pointé du doigt... Auquel cas sa réaction est toute normale !

Il est clair que ma vision n'est pas répandue. Qu'elle demeure minoritaire et les éoliennes de FRL lui feront faire faillite. Il est clair qu'en hauts lieux je ne peux pas trop la défendre publiquement, ce position. Mais nous sommes en réalité un certain nombre - j'entends parmi des décideurs/investisseurs - à convenir de tout ce que j'ai pu avancer supra.

Si je devais synthétiser, je dirais :

gardons le même état d'esprit et nous sommes morts...

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par Carré Jean le Lun 26 Avr - 12:23

Chatbotté,

Beaucoup de vrai dans ce que vous dites.

Une nouvelle approche est nécessaire.
Technique, je maintiens, l'éolien aujourd'hui est concu pour utiliser des technologies,
pas le vent ! !
Territoire ? Si le matériel est conçu pour bien utiliser le vent, celui ci se trouvera élargit. Evidemment
avec des retours financiers plus ou moins intéressants.
Aujourd'hui, il se condamne lui même n'étant pas performant, pas fiable, pas durable.
Voir les durées du matériel que donnent les constructeurs .
Quant à l'évolution de la mentalité du peuple, il n'y aura pratiquement plus d'opposaant
quant l'éolien aura acquis une possibilité d'usage et de profils pour tous, sera devenu un rêve pour chacun.
Il est sûr que changer d'habitudes, d'envirronement, c'est partir, c'est mourrir !
Mais l'hésitation prend fin si est assuré demain .

Carré Jean
Assidu

Messages : 155
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par Reza le Mer 28 Avr - 15:36

Salut à tous,

une machine de 2 MW qui tourne 1/3 du temps

A l'attention des futurs lecteurs de ce fil de discussion (ce forum est bien référencé sur google Smile ), je prefère rappeler, tout comme FRL, qu'aucune personne qui travaille dans le milieu de l'éolien ne peut sérieusement écrire cela.

Désolé chat botté, mais vous comprenez bien que cette phrase décrédibilise votre intervention.

Quand au "
chinois"
et aux "
indiens"
, il n'en ont pas "
rien à faire"
.
http://www.maxisciences.com/%E9nergie-r ... t6888.html
http://fr.wikipedia.org/wiki/Suzlon_Energy

Bien à vous, Reza

Reza
Assidu

Messages : 126
Date d'inscription : 17/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mer 28 Avr - 16:49

Quel procès en sorcellerie me faites-vous là...

Je me bats aujourd'hui pour une nouvelle approche. Je comprends bien que vous n'en veuilliez pas.
Je nous invite à prendre acte des oppositions et à changer d'état d'esprit.

L'on serait donc à ce point butés, sourds et aveugles à la fois, pour faire fi de toutes les oppositions ? Pour surtout refuser de comprendre ce qui est à leur fondement ?

Que cela nous plaise ou non nos opposants ont un discours qui se répand, qui s'exprime dans les termes que j'ai exposés, que vous reprenez en me les imputant : il n'est pas possible que vous n'ayez pas compris que je reprends le discours des opposants pour en prendre acte et réfléchir à notre nouvelle approche.

Les acteurs traditionnels de l'éolien, que vous incarnez, qui n'ont jamais fait évoluer leur structure cérébrale depuis le début des 90's refusent de se demander POURQUOI les antiéoliens répandent parfois des inepties, POURQUOI ils s'opposent à nos projets. Ils veulent continuer à investir partout où un gisement de vent le permet théoriquement : c'est ce qui nous tue.

C'est ce refus de voir ce qui relève du fait objectif qui nous tue. Il faut voir ces faits, assumer que nous y avons une part de responsabilité, consécutive à notre approche hyper-agressive, irrespectueuse voire irresponsable, cette approche étant elle-même fruit d'un état d'esprit que vous révélez pleinement ici Reza.

Et moi je dis, pour pérenniser l'éolien, il faut changer la mentalité de ceux qui le portent (avec de l'éthique, du respect, etc.). C'est ainsi que nous ferons changer le discours des opposants. Et que nous pourrons investir sur le long terme. Il n'est pas normal que nous soyons prêt à griller une part substantielle de nos possibilités du seul fait de nos pratiques.

Ai-je été clair ?

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mer 28 Avr - 16:57

Je vous pose une question simple : ne pensez-vous pas qu'une nouvelle approche est nécessaire pour favoriser l'acceptabilité sociale de nos projets ?

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par Reza le Mer 28 Avr - 19:50

Chat botte,

Une breve recherche sur google, m'amene a la conclusion que votre pseudo a ete par le passe usite bien des fois dans des commentaires critiques envers l'eolien, du point de vue d'un non-professionel.

http://www.valeursvertes.com/forum/view ... p?pid=3694
http://www.actu-environnement.com/ae/news/2084.php4
http://bonnenouvelle.blog.lemonde.fr/20 ... nucleaire/

Comprenez bien que je n'ai franchement rien contre les opposants a l'energie eolienne. Ma foi, lorsque les opposants arrivent a prouver qu'un projet n'a pas ete monte dans les regles, le plus souvent ils le font capoter. Tant mieux pour eux.

Je critique simplement le fait que vous vous revendiquez comme un professionel de l'eolien. Si c'est le cas, alors on ne peut pas vous laisser ecrire des choses fausses.

Voila Smile , bien a vous, Reza


Dernière édition par 508 le Mer 28 Avr - 20:44, édité 1 fois

Reza
Assidu

Messages : 126
Date d'inscription : 17/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par chatbotte le Mer 28 Avr - 20:18

Réza,

On l'aura tous compris, sans équivoque, dès mon premier mot : je suis un militant, un lobbyiste : je ne suis pas neutre.
Mais...Au risque de vous surprendre une fois encore, pas un militant antiéolien, pas un lobbyiste antiéolien, mais le tenant d’une toute autre approche, radicalement différente.

Elle est là mon action de lobbying : je milite pour une nouvelle approche de l’éolien, plus saine, plus juste, moins spéculative, plus respectueuse de l’autre.

L’éolien m’a donné mon travail, a été mon passe-temps, il m’a enrichi. Je lui dois ma maison de campagne, mon train de vie : il fut un excellent placement ! Mais, désormais, le temps est à la prise de conscience. A la responsabilité, sociale, notamment. L'âge peut-être... Celui de la sagesse oserai-je croire.

Est-ce qu’il revient aux préfets d’arbitrer nos conflits ? Non. Nous devons savoir être sages et respectueux d’autrui.

Ici, j’entame un débat sur le fond. Ailleurs, je secoue très clairement et dans un autre style le cocotier anti-éolien, car les anti-éoliens ne sont pas à mes yeux un obstacle au développement de l’éolien, mais le levier d’un changement d’approche : les antiéoliens sont à instrumentaliser pour qu'enfin l'approche que je préconise l'emporte : une approche morale, éthique. Vous n'allez pas me contester ce droit, tout de même ! (sourire)

L’éolien n’a pas changé son approche depuis le début des 90’s : il doit changer désormais !

Réfléchissons à ce changement ici, vous voulez bien ? Ce forum en vaut la peine et je suis heureux que vous nous ayez rejoint.
Vous êtes pour l'éolien : moi aussi. Mais tel qu'il est aujourd'hui, vous plait-il ? Les hommes qui le font, leur éthique, vous paraît-elle normale ? C'est de cela dont nous pouvons discuter ici...Le reste (auquel j'ai répondu, en allant vous expliquer toute ma démarche ) ne fait que détourner du VRAI débat de fond qui s'impose dans notre sphère professionnelle.

Mon combat, d'ailleurs, est désintéressé : la filière éolienne peut se casser la figure... Ma patrimoine est fait. Ma carrière aussi. Mais tous ceux qui travaillent dans ce champ ? Qui s'y reconvertissent ? Et puis, toute l'économie dans son ensemble nourrit une réflexion forte sur le sens qu'elle se donne : cela va de l'analyse des risques psycho-sociaux au commerce équitable ou bien encore à la tonne de CO2 rejetée. Le fait que le champ que nous investissons soit le développement durable ne pourra plus durablement (si j'ose dire) servir de paravent à une posture sur le fond qui pose question.

Un peu d'humanité, d'altérité, de respect de l'autre.... Le refus de soi-même d'un projet au motif qu'il ne respecte pas un paysage ou une population : ce serait tout de même tout à notre honneur, ne croyez-vous pas ?

Débattons du fond : l'éolien tel que nous le faisons vivre aujourd'hui peut-il, humainement, moralement, nous satisfaire ?

Au plaisir,
CB

ps : je vous remercie pour votre recherche. Je viens moi-même d'y procéder et je suis amusé (voire déçu!) de constater que mon pseudo n'a rien d'original ! Il se trouve même des messages dont je ne tiens absolument pas la paternité. Rions-en...

chatbotte
Nouveau

Messages : 23
Date d'inscription : 25/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Comment se porte l'éolien Français

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum