Une éolienne à voile moderne

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Ven 6 Mar - 8:48

Pour une éolienne à voile moderne:

En faisant de la voile depuis plus de 40 ans, j’ai eu l’occasion d’apprécier ces superbes machines écologiques que sont nos voiliers qui peuvent naviguer avec la force du vent en utilisant seulement quelques mètres carré de tissus.
Pourquoi ne pas utiliser, à terre également, des voiles pour récupérer la force du vent?
Evidemment, cela existe depuis des millénaires, les «moulins crétois» de la mer Égée en sont les meilleurs exemples. Outre leurs fonctions premières, de puiser l’eau ou de moudre le grain, ils sont beaux, et sont même devenus un symbole esthétique des îles grecques.
Le principe de ces voiles triangulaires, enroulées sur des espars, est génial, mais il a un inconvénient: il nécessite une surveillance constante. Leurs meuniers devaient, jours et nuits, régler la bonne surface de voile sous peine de destruction avec un vent trop fort.( le Meltem qui souffle dans cette région atteint très souvent la force 8…).
Nos voiliers modernes ont repris, en le perfectionnant, ce moyen de réduire la voilure par enroulement sur l’étai pour les focs ou même à l’intérieur du mat pour les grand voiles. Ces procédés, désormais généralisés sur les voiliers, sont parfaitement fiables et fonctionnent dans les pires conditions météo.
Donc pourquoi ne pas reprendre ce principe ancestral en utilisant nos techniques actuelles?
Une éolienne à voiles moderne, dont l’enroulement des voiles serait assuré par des moteurs électriques asservis électroniquement à la force et à la direction du vent mesurés par une girouette-anémomètre, est parfaitement réalisable. Le matériel nécessaire, de qualité marine, donc résistant bien à des conditions extrêmes, est facilement disponible dans toutes les dimensions, puisque déjà diffusé à grande échelle dans la plaisance. Pour la réalisation des voiles, des progrès très importants ont été faits récemment sur la qualité des tissus les rendant plus résistants et parfaitement aptes à un fonctionnement en continu.

Evidemment, pour les fortes puissances, une éolienne à voiles ne pourra jamais concurrencer les grandes éoliennes tripales, les problèmes techniques seraient insurmontables avec des surfaces de voiles trop importantes.

Par contre, dans des dimensions réalistes (moins de 10m de diamètre ), donc pour des petites ou moyennes puissances, elle serait aussi efficace qu’une éolienne tripale traditionnelle sans être plus onéreuse (son coût serait comparable à celui du gréement d’un voilier de taille moyenne).

De plus, en tournant plus lentement, elle est beaucoup plus silencieuse, ce qui permettrait de l’utiliser en milieu urbanisé mais venté comme le littoral et non obligatoirement en rase campagne ou offshore comme avec les éoliennes actuelles. Autre avantage de cette vitesse plus faible : elle épargnerait les oiseaux contrairement aux grandes tripales qui font de véritables carnages…
Elle serait également plus sûre car une voile qui se déchire dans la tempête est moins dangereuse que des pales de carbone jouant les «sabres volants».
Et surtout, elle serait indéniablement plus esthétique;
et cette dernière qualité est loin d’être négligeable s’agissant du principal argument du lobby anti-éolien…
Ses dimensions modestes et ses qualités spécifiques en favoriseraient l’implantation géographique plus facile même dans les zones habitées, donc à proximité des besoins électriques. Pourquoi ne pas en équiper, par exemples, les ports de plaisance, pour en en assurer l’autonomie électrique , les squares ou les ronds points giratoires pour leur éclairage?

Une petite éolienne à voile autorégulée :

Pour un usage domestique, donc avec des petites dimensions ( moins de 2 ou 3 m de diamètre), donc de faible puissance, l’asservissement par moteurs électriques des voiles devient trop onéreux, et avec un rendement énergétique trop faible si le vent est irrégulier (ce qui est toujours le cas avec des petites éoliennes proches du sol). Avec une régulation trop souvent sollicitée, l’électricité produite ne servirait qu’à faire fonctionner les moteurs d’enroulement… Cette petite éolienne à voiles serait certes décorative, mais malheureusement inefficace !
Il faut donc trouver un moyen lui permettant d’être autorégulée
Pour enrouler les voiles sur les espars, outre la force du vent, la seule force utilisable ne nécessitant pas d’apport extérieur est la force centrifuge.
Pouvoir utiliser la masse de contre-poids s’écartant de l’axe en fonction de la vitesse de rotation, donc de la force du vent, serait une bonne solution car elle rendrait l’éolienne autonome.(Là encore, je n’ai rien inventé: c’est James Watt qui, au 18ème, a eu l’idée géniale du régulateur à boules)
Autre intérêt: la fonction de régulation de la vitesse de rotation. La masse des contre-poids se comportant comme un volant d’inertie pourrait rendre l’éolienne moins dépendante des variations du vent, ce qui serait favorable à la production électrique ;
les générateurs fonctionnant le mieux à une vitesse régulée.

L’idée est donc séduisante sur le papier, mais sa mise en œuvre révèle de nombreuses difficultés, comme j’ai pu les découvrir en fabriquant une maquette d’1m20 de diamètre(cf. photos).
1- Comment faire un régulateur à boule qui fonctionne dans le plan vertical? En effet, dans ce cas, la gravité intervient: la boule supérieure à tendance à «tomber» vers l’axe et l’inférieure à s’en écarter. Une seule solution: les relier par un double parallélogramme déformable centré sur l’axe, qui neutralise la gravité. Facile à réaliser pour un couple de contre-poids, il est beaucoup plus complexe quand il y en a plusieurs.
2- Il faut que la force centrifuge soit suffisante pour permettre l’enroulement donc que la masse des contre-poids soient adaptées à la surface des voiles. Cette donnée essentielle est difficilement calculable, seules solutions trouvées: une position réglable par rapport à l’axe, et…le tâtonnement.
3- Il faut transformer ce déplacement axial en enroulement des voiles. Je l’ai fait en copiant ce qui se fait sur les voiliers par un cordage enroulé sur un tambour à la base des voiles Il est en en circuit fermé car il doit fonctionner dans les deux sens: enroulement –déroulement. Et pour éviter les frottements, tous les renvois doivent se faire sur des poulies, le bout étant mis sous tension par un sandow.
4- Autre variable dont il faut évidemment tenir compte: la longueur des «écoutes» servant à «border» ou à «choquer» les voiles. Cette fois, le régulateur à boules donne facilement la solution: en fixant les écoutes sur les contre-poids, dont les déplacements centrifuges ou centripètes en fonction de la vitesse de rotation permettent aux voiles d’être automatiquement réglées selon leur enroulement.
5- Une fois enroulées quand le vent est fort, les voiles doivent pouvoir se dérouler seules quand il faiblit ,donc il faut prévoir des ressorts de rappel ou des sandows sur le régulateur pour son retour au centre.( celui de Watt utilise la gravité pour revenir à zéro).

Résultats pratiques: La maquette fonctionne bien dans des vents modérés ( forces 3 à 6 ) mais je ne l’ai pas encore testée avec des vents tempétueux. Elle est encore perfectible pour les vents faibles car les frottements sont encore trop importants surtout pour l’axe de rotation qui n’est pour le moment pas monté sur roulements à billes. Enfin, il reste à réaliser le couplage électrique avec un petit générateur.

NB: Pour cette maquette, le régulateur centrifuge peut paraître sur-dimensionné (donc inesthétique ;
ce qui est particulièrement néfaste pour une éolienne à voiles) mais je pense qu’à une échelle plus grande il pourrait être proportionnellement moins important. De plus, pour être moins visible, il pourrait être placé derrière les voiles .

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par hydrofil le Ven 6 Mar - 18:34

Sacré bricolage (le terme bricolage n'a ici rien de péjoratif, bien au contraire) ! Il n'y a qu'une seule chose qui me chiffonne dans votre post :
Francis a écrit:Autre avantage de cette vitesse plus faible : elle épargnerait les oiseaux contrairement aux grandes tripales qui font de véritables carnages…
Sur quoi fondez-vous cette affirmation ? J'habite à proximité d'un parc éolien (qui tourne depuis peu certes) mais jusqu'à présent je n'ai constaté aucun oiseau mort au pieds des éoliennes alors que les vautours et les cigognes (entre autres) fréquentent régulièrement le site pour profiter des courants ascendants Rolling Eyes

hydrofil
Accro

Messages : 293
Date d'inscription : 19/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par blowing le Sam 7 Mar - 17:00

bonne remarque,
si quelques sites ont connu de tels soucis dans le passé,
les cas dramatiques ont été rares,

et désormais un diagnostic naturaliste sérieux permet de ne pas prendre de risques inconsidérés.

blowing
Nouveau

Messages : 21
Date d'inscription : 15/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Admin le Dim 8 Mar - 17:55

Bienvenue sur le forum, Francis.
Jamais vu non plus d'oiseau mort au pied d'un machine.

Admin
Administrateur

Messages : 6144
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par hydrofil le Dim 8 Mar - 18:38

Bon, sans vouloir "
pourrir"
ce post très intéressant, voici quelques photos prises cet après-midi de cigognes évoluant à proximité du parc éolien. J'étais malheureusement assez loin du parc mais la troisième photo confirme qu'il s'agissait bien de cigognes (le pauvre volatile n'est pas à son avantage sur la photo car il m'a un peu surpris... :? )





Voilà, la parenthèse est refermée. Bon courage et bonne chance pour l'avenir de votre éolienne à voile moderne.

hydrofil
Accro

Messages : 293
Date d'inscription : 19/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Admin le Dim 8 Mar - 20:48

Tu l'as préparée comment, cette pauvre bête hachée par les méchantes pales de la vilaine machine ?

Admin
Administrateur

Messages : 6144
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par hydrofil le Lun 9 Mar - 8:36

TheWindPower a écrit:Tu l'as préparée comment, cette pauvre bête hachée par les méchantes pales de la vilaine machine ?

Serais-tu intéressé par une aile ou une cuisse ? 😉 :mrgreen: Ok, je Arrow

hydrofil
Accro

Messages : 293
Date d'inscription : 19/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Mar 10 Mar - 17:18

Pardon, mais j'aurais du écrire:
"
cette vitesse plus faible épargnerait les oiseaux contrairement aux grandes tripales qui font, parait-il , des carnages"

Je n'ai pas d'autres preuves que ce que j'ai lu sur un site anti-éolien.
Ceci dit, j'ai appris que dans ma région un projet d'éoliennes avait été abandonné suite à une étude de la LPO car elles étaient situées sur des trajets d'oiseaux migrateurs.

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Aurélien le Mar 10 Mar - 19:11

Bien sur Francis, les éoliennes ne sont pas planté là par hasard ou pour faire beau. Il y a différentes études qui son réalisés et si une de ces études n'est pas satisfaisantes, le projet peut etre abandonné.

Aurélien
Habitué

Messages : 58
Date d'inscription : 13/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par LILIAN le Mar 10 Mar - 19:58

Je n'ai jamais vu un oiseau à terre. Les impacts sont trés rares. Par contre, de par leur système de déplacement, les chauves-souris sont actuellement trés étudier.

Lilian

LILIAN
Nouveau

Messages : 16
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par niavlysm le Mer 11 Mar - 9:48

Nous faisons des études de mortalité sur tous nos parcs (36 machines), resultat: 1.3 oiseaux (et chauve souris confondu) tués par machine et par an sur le parc le plus "
meurtrier"
pourtant situé dans un couloir migrateur.

on l'a déjà dis: ne JAMAIS écouter les conneries qui peuvent être dites par les anti éoliens! c'est de la DESINFORMATION! Evil or Very Mad

niavlysm
Assidu

Messages : 183
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Admin le Mer 11 Mar - 21:58

Francis, je t'invite à être vigilant à propos de ce que tu pourras lire chez les opposants.
Comme dit plus haut, la désinformation (disons plutôt, clairement, le mensonge...) y règne en maître.

Oui, les parcs peuvent être déplacés/annulés si les études prouvent un danger potentiel.
Rappelons que la LPO suit les choses de très près et est favorable aux éoliennes.

Admin
Administrateur

Messages : 6144
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Ven 20 Mar - 16:05

Vraiment désolé pour cette phrase malheureuse sur les oiseaux, encore une fois je la regrette.

Mais je reviens sur le sujet initial d'une éolienne à voile moderne.
En expérimentant en vraie grandeur ma première maquette d ‘éolienne à voile avec l’enroulement entraîné par la force centrifuge(cf. mon premier post), je me suis aperçu que la réduction de voilure se faisait bien par vent fort, mais une fois le vent plus calme , elle revenait difficilement seule à son état initial. J’ai essayé des ressorts de rappel et des sandows de plus en plus forts mais malheureusement ceux qui pouvaient le mieux dérouler les voiles, étaient aussi trop forts pour rendre possible leur enroulement. La complexité du système et les trop nombreux frottements sont vraisemblablement la cause de cet échec
Donc cette petite éolienne peut protéger ses voiles en les enroulant par vents tempétueux, mais nécessite une intervention manuelle pour les dérouler par temps calme.
Destinée initialement à un voilier, où cette intervention est facile, elle pourrait convenir, mais je ne suis cependant pas satisfait car j’aimerais trouver un procédé lui permettant d’être complètement autonome et autorégulée ce qui permettrait de l’installer dans des endroits inaccessibles. (sur un mat ou sur un toit.).

Ceci dit, je reste convaincu qu’avec des dimensions plus grandes (malheureusement avec un budget trop conséquent pour moi…) un « moulin crétois » moderne avec un asservissement par moteurs électriques de l’enroulement déroulement des voiles, est une solution réaliste et fiable compte tenu de la qualité du matériel disponible pour la plaisance.
Pour parfaire son esthétique et en offrant une meilleure protection, les voiles pourraient s’enrouler à l’intérieur des espars (comme les grand voiles dans le mat des voiliers) et les moteurs pourraient également y être dissimulés (comme ceux des stores électriques).
Je suis d’ailleurs surpris qu’une telle solution n’ait pas encore été expérimentée.( si vous avez des infos, je suis très interressé...).

Pour revenir à ma petite éolienne à voile domestique, j'ai confectionné un deuxième prototype plus simple que je vous présenterai dès les premiers essais effectués.

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Admin le Ven 20 Mar - 20:53

Oui, merci d'avance de continuer à nous tenir au courant, Francis.

Admin
Administrateur

Messages : 6144
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Mike B le Sam 21 Mar - 16:08

Bonjour Francis
Compte tenu de mon expérience de voile et de réalisations, voici simplement deux conseils pour votre proto :
- diminuer la surface de toile par rapport à la surface au vent, le coef. de masque est trop important;
deux possibilités, soit réduire le nombre de bras de 6 à 4, soit allonger considérablement les bras avec la même surface de toile. Le coef. S voile/S balayée ne devrait pas dépasser un maximum de 30% .
- Régler la puissance non pas avec l'enroulement de la toile, mais avec l'orientation donc l'incidence par rapport au vent relatif, comme un voilier en route. C'est une conception bien différente, plus mécanique et très efficace;
la variation d'incidence, à partir de l'extrémité des bômes, peut être actionnée par vérin commandé par une régulation classique qui permet d'optimiser les positions de démarrage, de montée en puissance, de réglage ou réduction de puissance et de mise en sécurité.

Mike B
Accro

Messages : 259
Date d'inscription : 06/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Dim 22 Mar - 17:01

Mike B a écrit:Bonjour Francis
Compte tenu de mon expérience de voile et de réalisations, voici simplement deux conseils pour votre proto :
- diminuer la surface de toile par rapport à la surface au vent, .
- Régler la puissance non pas avec l'enroulement de la toile, mais avec l'orientation .

Merci pour vos conseils.
Avec le nouveau prototype que je vous présente ci-dessous, je crois les respecter en partie.
Pour ma petite éolienne à voile, je suis donc revenu à mes croquis et à mes essais et erreurs avec des maquettes pour trouver une autre solution.
Comme souvent, il est beaucoup plus difficile de faire simple que compliqué…
Pour réduire la voilure, autrement que par enroulement, j’ai essayé des voiles lattées se réduisant en éventail comme sur une jonque, mais c’est encore trop complexe donc peu fiable. Par contre, cet essai m’a fait découvrir l’intérêt des voiles lattées : une fois débordées, elles ne faseyent pas dans l’axe du vent. Elles ne font donc pas de bruit et ne battent pas en s’effaçant sous le vent.

D’où ce nouveau prototype (cf. photos).
Il est beaucoup plus simple avec des voiles coniques lattées dont le bord d’attaque convexe est tendu par une latte souple, laquelle permet également le retour à la position initiale quand le vent se calme. (cette latte souple peut être remplacée par une lame de ressort ou plus simplement par un sandow tendu entre les deux voiles opposées)
Pour le rendement vélique, la forme des voiles en cône est plus efficace que celle d’un foc. Ces voiles fonctionnent comme les tuyères d’une turbine, l’air y est canalisé et compressé vers le côté et l ‘AR.
Résultat pratique : en comparant avec ma première maquette de même dimension, cette éolienne démarre plus tôt et tourne plus vite.
La réduction de voilure n’utilise plus la force centrifuge mais directement la force du vent. Quand il force, il creuse la voile, le cône se referme, sa surface active diminuant. De plus, l’écoute étant fixée sur l’extrémité mobile du bord d’attaque de la voile, elle la déborde sous le vent.
A la limite, quand le vent est trop fort, les voiles sont en drapeaux (ou plutôt en forme de manches à air ) Les cônes, presque fermés, n’offrent plus qu’une faible résistance dans l’axe du vent.
Une fois le vent tombé, les lattes souples ou les sandows retendent les voiles leur redonnant leur aspect initial. Cette fois l’éolienne est bien autorégulée.

Autre simplification très bénéfique: le centre de poussée vélique étant en AR du plan de rotation, elle ne nécessite pas de gouvernail pour s’orienter face au vent. Elle sera donc auto directionnelle avec son pivot situé au vent.

Pour finir cette maquette, il me reste à faire la liaison avec un petit générateur.
Avez vous des adresses pour trouver un petit générateur en 12V pas trop onéreux ? (Pour info : cette maquette de 1m20 de diamètre m’a coûté moins de 50 euros !)

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Mike B le Lun 23 Mar - 22:09

Bonsoir Francis
Compte tenu du faible diamètre de votre proto et de ses formes particulières, il sera difficile mais nécessaire de déterminer quelques points d'une courbe de puissance, ce qui par la suite devrait permettre de choisir un mutiplicateur et un générateur dont les rendements et inerties doivent être connus. Il faut également, bien entendu, une mesure du vent et de la vitesse de rotation. Pour mesurer très simplement la puissance à une vitesse de vent donnée, je pense au dispositif suivant : sur l'arbre moteur deux poulies l'une pour un frein progressif, l'autre embrayable pour lever avec une autre poulie et sur une assez grande hauteur une masse réglable. Pas facile mais réalisable. A suivre...

Mike B
Accro

Messages : 259
Date d'inscription : 06/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Lun 14 Fév - 19:08

Bonjour à tous,
Je me permets de relancer ce post en sommeil depuis plus d'un an car mes recherches pour "
une éolienne à voile moderne"
ont évoluées. Je crois être près du but car mes maquettes fonctionnent convenablement. Mais je sais qu'il y a sur ce site des spécialistes qui pourrons me faire part de leurs critiques constructives pour faire encore progresser ce projet qui me tient à coeur. Merci de me donner votre avis.
Tous les détails sur mon site:
http://soupl.eole.monsite-orange.fr/index.html

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Carré Jean le Mer 16 Fév - 11:49

Francis bonjour,
Vous avez encore bien du chemin à parcourir, mais vous êtes sur la bonne voie vous remettant continuellement en cause.
J'ai, pour ma part, mis plus de soixante ans pour arriver où j'en suis, et pas au bout, le doute existe encore.
Si, moi au bout du rouleau !
Le vent est bien plus complexe qu'on se l'imagine.
Les réalisations doivent en tenir compte, intégrer ces données et ne pas ignorer les lois de la physique, de la physique mécanique, de la mécanique des fluides. Le tout en vue d'une bonne utilisation du vent afin que son énergie soit à son maximum de régularité, et tout le matériel, production et utilisation, amortissable.
Quant aux petits ou grands oiseaux, il sont moins bètes qu'on le prétend. Ils ne se jettent pas sur ces machines.
En cinquante ans, je n'en ai pas trouvé d'oiseaux mort heurtés par les pâles de l'hélice. Ils se heurtent plutôt à des obstacles immobiles, (lignes électriques). Dessous, l'on en voie fréquemment.
Par contre, une hélice rapides à proximité de ruches est une catatrophe. Les abeilles se montrent agressives envers ces objets et se font massacrer par centaines.
Volant bas, en dessous de 15 mètres, ce problème ne concerne pas lénergie éolienne.
Félicitations pour vos jolies construction, elles sont artistiques.

Carré Jean
Assidu

Messages : 155
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Mike B le Jeu 24 Fév - 17:23

Bonjour Francis,"
Faut pas rêver "

Je vous avais donné quelques conseils mais je constate hélas non suivis. Après examen technique il n'y a pratiquement rien de valable dans votre dernière présentation.
1- Ce n'est pas avec une forme courbe inspirée par les hélices des turboprop rapides ( exempleTP 400 D6 ) que vous obtiendrez un rotor propulsif, au contraire !
2- Les pales super souples ont déja été inventées et même brevetées, sans succès, elles sont mêmes génératrices de vibrations.
3- Il vous faut vous baser sur une véritable étude aérodynamique des voiles, les formes optimales, les polaires ...et rechercher des rendements valables.
4 - Vous ne semblez pas avoir fait de recherches d'antériorités des brevets existants dans ce domaine, et il y a des brevets qui vous sont opposables.
5 - Pour info, même si votre innovation était nouvele, votre invention ne serait pas brevetable du fait même que vous l'avez montrée et décrite, et par ailleurs, dans ce domaine le copyright n' est pas applicable.

Mike B
Accro

Messages : 259
Date d'inscription : 06/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par niavlysm le Ven 25 Fév - 15:45

sur le point N°5, Francis précise quand même:
"
Vous êtes libres :
- de reproduire, distribuer ou communiquer au public,
- de modifier cette création."

niavlysm
Assidu

Messages : 183
Date d'inscription : 02/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Ven 25 Fév - 23:35

Merci « Mike B » pour votre jugement définitif et sans appel , c’est un enterrement de première classe !
En publiant mes recherches sur ce forum, j’attendais plutôt des critiques constructives…
Cependant je tiens à vous préciser quelques points :
1 - Je n’ai jamais eu l’intention de faire breveter cette éolienne à voile. Comme je l’ai écrit sur la première page de mon site, je l’ai conçue pour une ONG donc évidemment sans but lucratif.
2- Le Copyright « Créatives Commons » qui m’a été conseillé par mes collègues Canadiens, peut protéger des œuvres artistiques mais aussi des inventions.
3- Dans le cahier des charges que nous nous étions fixé initialement, c’est l’aspect sécuritaire qui nous préoccupait le plus, c’est pourquoi je me suis orienté initialement vers une version à voile qu’une armature souple rendrait encore plus sûre.
4- La dernière maquette de 2m50 de diamètre à 5 pales que je viens de finir, fait tourner correctement le générateur d’une Aérogène 6, (une petite éolienne marine dont nous avions choisi le générateur pour notre projet car il est compact et étanche) . Comparée à l’originale qui a 6 pales rigides de 1m20, montée sur le bateau d’un ami, elle tourne cependant moins vite, donc produit moins . Mais je n’ai pu la tester qu’avec un vent de force 2. J’attends le mistral pour un vrai test avec vent fort.
5- Ma démarche est effectivement empirique mais je n’ai ni les moyens ni les connaissances nécessaires pour faire mes recherches plus scientifiquement.
Bref, je suis certes un « amateur » mais également fier de l’être !

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Mike B le Sam 26 Fév - 16:15

Bonjour Francis
Désolé de vous avoir un peu choqué ( la voile), mais il vaut mieux reprendre un meilleur cap. Je vous avais indiqué dans quelles directions vous pouviez améliorer votre proto et je vais ajouter pour le dernier : moins de bras ( maxi 4 ) et plus de toile;
il existe un rapport optimal pour chaque type de machine entre : Surface pales ou voiles et Surface balayée.
- Pour l'aérodynamique des voiles, vous pouvez voir, par exemple, le chapitre 3 du "
Cours de navigation des Glénans.
- Pour votre proto 2,5m, c'est normal qu'il tourne moins vite que la petite éolienne D 1,20m ! ;
cependant Attention, pour un vent de 10 m/s, une bonne éolienne devrait atteindre au moins 1100W de puissance rotor.
- L'utilisation de copyright "
creatives common "
est fausse et impossible, le droit d'auteur ne s'applique pas aux inventions techniques .
Pour finir, voici une recette d'éolienne moderne, un peu idéale:
. bonnes ou très bonnes caractéristiques et perfomances aérodynamiques de la pale ou voile.
. rendement élevé du rotor ( en W / mètres carrés balayés )
. régulation de puissance efficace pour toute le gamme de vents utilisables
. le tout, couplé à un générateur électrique de bon rendement et capable d'utiliser la grande plage de puissance fournie par le rotor.

Mike B
Accro

Messages : 259
Date d'inscription : 06/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Mike B le Sam 26 Fév - 23:13

Un petit complément : avec votre proto de D 2,5m, pour entraîner dans de bonnes conditions de vitesse de rotation le générateur de l'Aérogen 6, il vous faudrait rajouter un multiplicateur en sortie du rotor, ce multiplicateur étant bien entendu capable de la puissance maxi estimée, avec un coefficient de sécurité.

Mike B
Accro

Messages : 259
Date d'inscription : 06/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Francis le Dim 27 Fév - 15:06

Bonjour Mike,
Je n’ai pas été « choqué » mais déçu par votre message précédent.
Mais, cette fois, vous me donnez des conseils constructifs. Merci. J’en ferai profiter les étudiants, beaucoup plus compétents que moi dans le domaine technique, qui devront finaliser le nouvel essai que notre association doit faire outre mer.
Je veux vous expliquer ma démarche :
C’est l’échec d’une première expérience africaine qui à déclenché mes recherches. Il y a presque 20 ans ( déjà…), nous avions équipé, à nos frais, avec notre enthousiasme humanitaire et écologique, une école d’un petit village de la petite côte, au sud de Dakar, d’une petite éolienne classique. Outre l’éclairage, elle devait alimenter également deux ordinateurs. A notre départ tout fonctionnait parfaitement mais, trois mois après nous avons appris par les profs Sénégalais qu’elle était tombée dans un coup de vent. A notre voyage suivant , nous nous sommes aperçus qu’en fait, on avait sans doute aidé un peu l’Harmattan...
Pales brisées, axe du générateur faussé , elle était irrécupérable. De plus le régulateur avait disparu et les batteries équipaient désormais le taxi brousse local ( la seule chose positive de cette opération). Après de longs palabres ( spécialité africaine) avec nos collègues locaux, nous avons appris que cette éolienne faisait peur aux enfants et aux villageois. Effectivement elle sifflait par vent fort et sa position dominante au dessus de l’école inquiétait tout le monde, profs y compris.
Bref , le fiasco complet !
C’est pourquoi nous avons modifié notre cahier des charges initial: cette éolienne ne devrait plus être « importée », mais construite sur place, par les villageois eux mêmes. De plus, elle devrait être silencieuse et surtout parfaitement sûre. Autant de critères qui rendaient l’opération quasiment impossible, car aucune éolienne du commerce ne pouvait convenir.
Vous comprendrez mieux pourquoi, pour moi il ne s’agit pas de concevoir l’éolienne idéale et que ses problèmes de rendement électrique sont secondaires.
En publiant sur votre forum, je recherche surtout d’autres « bricolos-écolos »comme moi qui pourraient m’aider à perfectionner cette éolienne « Africaine ».
Merci quand même pour vos conseils éclairés.

Francis
Nouveau

Messages : 12
Date d'inscription : 06/03/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une éolienne à voile moderne

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum